Istanbul, bazar, le 30 octobre

par gaelkka

Si j’ai fait l’acquisition à prix modique, sur le bazar d’Istanbul, de trois moulins à poivre et que cela vous semble aussi excessif qu’incongru, sachez que je possède trois sortes de poivre, du noir, du rouge et du blanc, rapportées de mon récent voyage au Cochinchine, et que chacune d’entre elles mérite son propre moulin car ces épices possèdent chacune leurs saveurs et leurs qualités propres, et il n’est donc point convenable de faire honneur à une sorte plutôt qu’aux autres.

Publicités